Tour d'horizon

Tour d'horizon sur les différents championnats

Le choc des titans !

Bien que nos troupes soient mises au repos forcé, dû à leur non-participation en play-off, le championnat a suivi son cours. Pour le titre de Nationale 1, 2 équipes font campagne ! Et devinez quoi, ce sont 2 écuries de la poule B, que nos joueurs ont affronté, il s'agit de Caen et de Bordeaux. Caen de son côté s'est défait de Ris-Orangis au 1er tour de play-off puis s'est ensuite offert Rouen assez facilement pour accéder en finale. Bordeaux de son côté a disposé de Seynod (promu de Nationale 2) au 1er tour pour ensuite faire le gros coup de ces play-off en mettant à mal les favoris Rémois pour se retrouver propulsé en finale. Une finale 100% poule B et bien malin celui qui devinera le gagnant de cette rencontre qui promet un beau spectacle. Rappelons qu'un ancien tarbais y participera puisque Thomas Panatier évolue à Bordeaux. Après avoir connu de belles années jeunesses à Tarbes, celui-ci s'était exilé sur la côte basque pour connaître ses années de gloire avec les Artzak, évoluant alors en Elite. Nul doute qu'il participera activement au jeu des Lions !

Le mot du capitaine tarbais, Vendoze Benjamin : « Pour avoir jouer les 2 équipes, je peux d'ores et déjà dire que ça va être une belle finale. Bordeaux s'appuie sur son infatigable buteur, en la personne de Romain Masson alors que Caen donne les clés du camion à Antoine Rage et Jérôme Guérin pour conduire le jeu normand. Globalement les 2 équipes ont leur meneurs de jeu mais l'ensemble reste très homogène. Mais au vue de la prestation de Bordeaux en 1/2 finale face à Reims, je pense qu'il seront plus préparés que Caen à cet événement, qui a eu un rythme bien en deça d'une 1/2 finale digne de ce nom (victoire 8/2et 17/0 face à Rouen). Et puis il y a mes origines bordelaises et la présence de Thomas qui me fait pencher du côté girondins !  ».

Et que se passe t-il plus haut ?

Dans la haute sphère du roller-hockey, la finale de la ligue Elite verra s'affronter Paris 13 et Rethel, 2 habitués des grands événements de notre sport. Rethel, cette saison,

s'est offert un titre de champion d'Europe (1 de plus) sur ses propres terres, une Coupe de France (victoire 7 à 2 face à Grenoble en finale) et a fini 1er de la saison régulière avec seulement 3 défaites. Rethel était donc directement qualifié pour le dernier carré, où ils ont dominé Amiens sur 2 confrontations (victoire 5/4 après tab et 5/2). Paris a connu une saison moins prolifique mais n'en reste pas moins un récent champion de France (2013) qui a des ressources. Ayant accroché la 6ème et dernière place qualificative pour les play-off,  le chemin a été plus long que leur vis-à-vis. Après s'être difficilement défait des Tigres de Garges lors d'un match de barrage à l'extérieur (victoire 6/5), Les Corsaires se sont offerts Angers en 3 matchs lors des 1/2 finales (victoire 4/2, défaite 6/1 et victoire 3/2). Reste à savoir si les Diables parviendront à conserver leur titre de la saison passée face à une équipe plaine de surprise.

Le mot du capitaine tarbais, Vendoze Benjamin : « Franchement cette saison, tout à souri à Rethel, déjà 2 titres, je vois mal comment il pourrait ne pas finir champion de France. Paris a de belle ressources, c'est certain ! Ce n'est pas n'importe qui qui arrive en finale en ayant terminé 6ème de championnat. Puis pour les avoir déjà joué, il y a des joueurs de talent dans cette équipe. Le soucis c'est qu'il y en a encore plus à Réthel. Pour ma part, je vois bien les Diables mener le jeu, mais pas d'une main de fer ».

Parlons maintenant des choses qui intéressent un peu plus nos joueurs : les descentes. Le dernier club d'Elite, à savoir Villeneuve-La-Garenne, est directement relégué en Nationale 1. Mais vu l'emplacement du club, il risque d'atterrir dans la poule A. Epernay attendent quant à eux de savoir qui de Bordeaux ou de Caen finira champion, pour effectuer un match de barrage contre le malheureux finaliste, qui verra le vainqueur évoluer en Ligue Elite.

Et plus bas ça donne quoi ?

En Nationale 2, la finale est constituée d'Anglet, de La Teste-Le-Buch, de Saint-Médard et d'Asnières. Une forte domination du Sud-Ouest où un club connaîtra forcément la Nationale 1, mais lequel ? Anglet, on se souvient, évoluait la saison dernière en Elite, mais est descendu pour raison financière. Pourtant, il reste encore des vestiges et de l'expérience dans cette équipe, leur place en finale n'est pas une grande surprise. Saint-Médard échoue depuis plusieurs années aux portes des finales N2 (tout comme l'a fait Tarbes avant de finir sacré champion pour leur toute 1ère finale N2), un signe du destin ? Peut-être mais en tout cas, ils sont bien armés pour espérer accrocher les favoris basques qui évolueront à domicile pour ce grand événement. Les parisiens d'Asnières en sont eux à leur 2nde finale consécutive. La saison passée, ils avaient terminés à la place d'honneur mais avaient posé pas mal de soucis à nos joueurs (victoire étriquée de 3 buts à 2). Nul doute que l'expérience jouera un rôle important pour supporter la pression sportive. Finalement il ne reste plus que La-Teste-Le-Buch qui a surpris plus d'une personne étant donné qu'ils évoulaient il y a de ça quelques saisons en Nationale 3. Ils seront nécessairement les outsiders mais à la vue de leurs différents résultats, on peut penser qu'ils auront aussi leur chance à prendre. Les 2 finalistes seront directement envoyés en Nationale 1 sans passer par la case "Barrage", en revanche les 2 autres équipes n'y échapperont pas. Elles affronteront sous forme de plateau les Mustangs de La Chapelle s/ Erdre ainsi que Montpellier, 2 équipes bien connues de nos joueurs, puisqu'elles ont évolué dans la même poule que les tarbais.

Le mot du capitaine tarbais, Vendoze Benjamin : « Concernant la finale de Nationale 2, comment se dire qu'Anglet ne pourra pas finir Champion, sachant qu'ils joueront à domicile et que dans leur effectif, de nombreux joueurs ont évolué en Ligue Elite ? Je ne me fait pas de soucis sur l'acquisition du ticket de montée en N1 mais pour le titre, c'est plus compliqué que ça. Sur un match tout peut arriver. Mais en gardant la tête froide, je mets une petite piécette sur la bande de Chazalon. Pour contrecarrer les plans basques, je vois bien Saint-Médard. Pour avoir jouer contre eux la saison passée, on peut dire que c'est une équipe qui ne lâche rien et qui a des qualités indéniables et des individualités qui tirent le groupe vers le haut. On verra bien. Puis concernant les barrages, pour moi La-Teste et Asnières n'ont pas encore l'étoffe d'évoluer en Nationale 1. La Chapelle s'appuie sur leur très bon gardien et une envie débordante de se maintenir, mais face à Montpellier, qui a vécu une saison cauchemar, il y a peut-être une place à prendre. Tout se jouera à l'envie et les plus ambitieux réussiront ».

 

Voilà pour le petit tour d'horizon des différents championnats qui intéresse de près ou de loin la Nationale 1 et notre équipe. Bonne chance à tous et que le meilleur gagne !

 

Nos partenaires

  • McDonald's
  • Site de Roller Hockey and Fun
  • Site de la ville de Tarbes
  • Site de la ville de Pau
  • Site de la région Midi-pyrénées
  • Site de la Fédération Française de Roller Skating
  • Site de Tarbes info